Les machines

 

Introduction

Les machines constituants le cœur des FabLabs, sont des machines à commande numérique, c'est-à-dire des machines capables d’interpréter des fichiers de CAO afin de les traduire en des coordonnées dans l’espace que les machines reproduiront.

Pour connaître les spécificités de notre équipement, consultez notre wiki...

La liste de machine définie par le MIT est entre autre constituée de :

- Une découpe laser

- Une fraiseuse numérique (CNC)

- Une défonceuse numérique

- Une découpe vinyle

- Une imprimante 3D

De l’outillage plus classique vient compléter cette liste (marteau, fer à souder, ponceuse,…). Et en fonction de la direction que peut prendre un FabLab, d’autres machines moins communes peuvent également s’ajouter (machine à coudre, prototypage électronique,…).

La découpe laser

Plus d'infos sur le modèle spécifique du Makilab sur notre wiki.

Budget : 10.000 – 30.000€

Matériaux : bois, papier, carton, plastics, pierre

Volume de travail : à partir de 60x30x10cm jusqu’à 120x70x30cm

Source : fichier vectoriel (Illustrator, Inkscape,…)

La découpe laser permet de découper/marquer/graver différents types de matériaux en fonction de l’énergie nécessaire et disponible.

La simplicité d’utilisation et la rapidité d’exécution en font un outil très appropriable dans un FabLab. Toutefois cette machine nécessite certains aménagements (ligne électrique propre et système d’aération adapté) ainsi qu’un entretien régulier.

La fraiseuse numérique

 

Plus d'infos sur le modèle spécifique du Makilab sur notre wiki.

Budget : 3.000 – 5.000€

Matériaux : bois, mousse, MDF, cire, métaux léger,…

Volume de travail : à partir de 15x10x5cm

Source : format DXF ou STL à convertir en langage machine (3DS max, sketchup, autocad, …)

Cette machine est plus difficile à prendre en main, la machine nécessitant un réglage particulier pour obtenir une bonne finition sans endommager la fraise de l’outil qui doit être adapté à la matière travaillée et à la fonction recherchée (fraisage, perçage, ponçage, …).

Son principe de fonctionnement consiste à enlever de la matière à partir de bloc de matière afin de reproduire le modèle dessiné. Bien maitrisée, elle permet, outre l’usinage de pièces, certains type d’application tel que l’impression de circuits imprimés, la création de moules.

Certaines de ces machines disposent également d’  « un palpeur » en remplacement de la fraise qui permet de scanner les objets sur la surface de travail et d’en reproduire un modèle 3D.

La découpe vinyle

Plus d'infos sur le modèle spécifique du Makilab sur notre wiki.

Budget : 1.500 – 2.500€

Matériaux : vinyle, papier, films transfert, film de cuivre autocollant…

Largeur de travail : 60cm

Source : fichier vectoriel (Illustrator, Inkscape,…)

Tout aussi facile à prendre en main que la découpe laser, cette machine est principalement utilisée pour de la customisation de pièces, ou de l’impression de petit circuit imprimé. Elle est également très présente dans le milieu textile permettant la découpe du flex et floc pour le marquage sur textiles.

L’imprimante 3D

Plus d'infos sur les modèles spécifique du Makilab sur notre wiki: la BQ Witbox et la UP mini.

Budget : 2.000 – 5.000€

Matériaux : PLA, ABS

Volume de travail : à partir de 28x15x15cm

Source : format DXF ou STL à convertir en langage machine (3DS max, sketchup, autocad, …)

A nouveau d’une prise en main très rapide, les possibilités liées à l’imprimante 3D ne cessent d’évoluer. De nombreuse bibliothèque mettent à disposition quantité de projets permettant d’évaluer les possibilités de ces machines.

De nombreux FabLabs utilisent l’imprimante 3D comme objet pédagogique afin de mieux comprendre les concepts sous-jacents et mettre en évidence les possibilités technologiques